Une saison évolutive

Le club a décidé d’inscrire une équipe U18 Féminine lors de la saison 2018 – 2019 dans un championnat qui s’étend au delà du Territoire de Belfort avec un déplacement en Haute-Marne mais aussi dans le Doubs.



Christophe GALLI et Rose Marie VANDAPEL, tous deux entraîneurs des U12 et U18 Féminines. Ils ont répondu à plusieurs questions sur cette fin de saison évolutive.

Tout d’abord présentez-vous pour en savoir un peu plus sur vous.

  • Christophe GALLI, je joue au foot depuis mes 5 ans. J’occupe le poste de gardien. J’ai été licencié dans plusieurs clubs du Doubs, Territoire de Belfort et Haut Rhin. Je suis arrivé au SR Delle en 2017 pour suivre mon fils qui débutait en U7 où j’ai pris une licence dirigeant pour « donner un coup de main ». C’est là que j’ai entendu parler des équipes féminines alors j’ai aussi proposé mon aide. Je suis éducateur au club depuis la saison 2018-2019, et je suis les deux équipes féminines. Je ne suis pas encore diplômé.
  • Rose-Marie VANDAPEL, éducatrice au sein du club depuis Septembre 2010 je suis éducatrice Fédérale (Jeunes débutants et Initiateur 1) j’ai fait du foot au sein du club de DELLE avec les filles  de l’AS DELLE 77 pendant 16 ans de 1980 à 1996 suivi de deux autres clubs pendant 3 années.

Maintenant que les présentations sont faites, la France accueille la Coupe du Monde Féminine en Juin prochain, le football féminin se développe énormément depuis plusieurs années mais encore beaucoup de personnes pensent qu’il est réservé exclusivement aux garçons, quelle réponse donneriez-vous à ces gens ?

  • Christophe GALLI : Venez assister à un match de football féminin au bord du terrain, vous constaterez l’ambiance qui y règne ; pas un mot plus haut que l’autre, respect de l’adversaire, plaisir de jouer, bonnes techniques et un bel état d’esprit. Le foot féminin n’a rien à envier à son homologue masculin !

  • Rose-Marie VANDAPEL : Venez assister à un match de fille vous verrez l’ambiance (pas un mot, respect avec l’adversaire, bon état d’esprit sur le terrain et en dehors..)

Vos deux réponses montrent que le football féminin est différent du football masculin, et vous avez raison car même dans les matchs amateurs ou professionnels les filles ne bronchent pas auprès de l’arbitre et ce qui doit être instauré dès le plus jeune en école de football.

Question suivante : Depuis peu, les filles peuvent aussi jouer en équipe mixte, pensez-vous que c’est une bonne chose pour progresser ou le contraire ?

  • Christophe GALLI : Je pense que les filles doivent rester entre elles. Dans tous les autres sports les équipes féminines sont reconnues, il doit en être de même dans le football. Elles méritent leur propre championnat.

  • Rose-Marie VANDAPEL : Je pense que les filles doivent évoluer entre elles pour preuve moi-même j’ai évolué qu’avec des filles lors de ma jeunesse.


Le faite de mélanger les filles et les garçons, elles toucheront moins de ballon par rapport au préjugé des garçons.


Comme dit au début, le club a décidé d’inscrire une équipe U18 Féminine en championnat et également une équipe U12 en mi-saison , pourquoi avez-vous voulu encadrer les équipes féminines ? Est-ce un choix de votre part ou du club ?

  • Christophe GALLI : Comme je l’ai dit, le foot fait partie de ma vie. J’arrive à un stade de ma vie où j’ai eu envie de transmettre tout ce que j’ai appris. Le football féminin m’a toujours intéressé, l’opportunité à Delle tombait au bon moment. C’est un vrai challenge, peut-être plus qu’avec les garçons car au-delà du jeu, de la technique, il faut aussi faire connaître ce sport et donner envie à d’autres filles de jouer.

  • Rose-Marie VANDAPEL : Pour mon compte j’ai toujours évolué avec les filles c’était une évidence pour moi de reprendre les filles. C’est une préférence pour moi.

Votre envie de faire évoluer les filles dans le football montre que vous êtes investie dans leurs évolutions mais étant leurs 1ère année pour certaines filles, faut-il faire un entrainement pour les différents niveaux ou les mélangées ?

  • Christophe GALLI : Pour leur progression et l’esprit d’équipe, comme pour les garçons, il vaut mieux qu’elles puissent jouer dans une catégorie qui leur correspond.

  • Rose-Marie VANDAPEL : Il faut absolument garder les catégories ensemble les U12 ensembles (évolution) et les U18 ensembles (progression) ou sinon nous ne pouvons pas faire progresser les filles à leurs niveaux.

On peut voir que depuis le début de saison les résultats ne sont pas présents ce qui est tout à fait normal suite au début de filles dans le football mais est-ce que vous avez observé une progression en elle depuis la reprise après cette trêve hivernale ?

  • Christophe GALLI : C’est sûr les résultats ne sont pas des plus positifs mais il est clair pour un début c’est tout à fait normal. Malgré tout, elles restent motivées et elles ont toujours envie de progresser. D’ailleurs, elles n’ont pas eu de trêve hivernale. Elles ont été assidues à leurs entraînements en extérieur et ont participé à des tournois en salle. Depuis, on peut constater des progrès. Au début du championnat, elles n’avaient marqué qu’un seul but… depuis le printemps, elles en ont 15 à leur actif ! L’esprit d’équipe est intact malgré des matchs perdus lourdement.


  • Rose-Marie VANDAPEL : N’ayant pas eu de trêve hivernale avec les U18F car elles ont voulu faire entrainement dehors tout l’hiver c’était une demande de leur part. Nous avons remarqué la présence des filles aux entraînements d’où l’évolution depuis mars, marquer 15 buts tandis qu’avant la trêve 1 but. L’esprit d’équipe reste intact malgré de lourde défaite en début de saison 21-1. Elles n’ont pas baissé les bras, elles nous ont récompensées du travail effectué depuis le début de saison un grand bravo à elle !

Un petit mot pour la fin ?

FIERTÉ ! Je ne peux qu’être fier du parcours de nos équipes de filles ! Elles nous récompensent du travail effectué depuis le début de saison. Rendez-vous pour la prochaine saison 2019-2020 !

Je vous remercie d’avoir répondu à nos questions !


Arnaud Mercy


Nos partenaires