Jessica Kronenberger est une figure emblématique de la section féminine au SR Delle. Elle est très active, que ce soit en tant que coach en Seniors ou responsable de l’école de foot. 

Il y a 20 ans, elle signait sa première licence joueuse au sein du club Dellois, où elle évoluera avec les garçons durant quelques saisons. 

Elle rejoindra ensuite Chèvremont, Hirtzbach, Belfort puis un retour aux sources à Delle tout d’abord en tant qu’éducatrice puis aujourd’hui comme joueuse. Un parcours semé d’embûches que nous allons retracer avec elle. 

Bonjour Jessica, que ressens-tu de pouvoir rejouer à Delle 20 ans après ? 
C'est au SR Delle que j'ai commencé le football. J'avais dû partir, car il n'y avait pas de section féminine et je ne pouvais plus jouer avec les garçons. Alors je suis très heureuse et très fière de pouvoir y revenir en tant que joueuse ! 

Tu as connu une grave blessure en début de saison 2017 / 2018 où tu évoluais à Belfort en R1F, comment as-tu vécu l’annonce de la gravité de ta blessure, l’opération… ?
Je pensais que c'était une simple entorse, j'en avais déjà fait pas mal donc j'avais l'habitude de gérer ce type de blessure. Comme la douleur persistait on a fait de nouveaux examens, c'est là qu'on a vu qu'il y avait une micro fissure au niveau d'un os. L'opération était bénigne donc je n'avais aucune appréhension, malheureusement pour moi, on peut dire que ça a été loupé et j'ai eu de grosses complications qui n'étaient pas prévues. 

L’éloignement des terrains n’a pas été trop dur ? Qu’est-ce qui te manquait le plus ? 
Ça faisait plus d'une quinzaine d'années que je jouais et là tout s'arrête, donc si, ce fut très dur ! Tout me manquait, jouer, m'entraîner, les moments avec l'équipe.

Comment s’est passée la rééducation ? Est-ce que tu t’es dit que tu ne pourrais plus jamais rejouer ? 
Après l'opération qui s'est mal passée, j'ai dû me refaire opérer un mois après. Suite à ça, j'ai eu une grosse rééducation à faire, mais mon kiné s'est rendu compte qu'il y avait quelque chose qui n'allait pas. Donc nouveaux examens et nouvelle opération un an après ! On a dû reprendre absolument tout depuis le début, c'était même beaucoup plus compliqué que la 1ère rééducation . Aujourd’hui, j'ai encore certaines difficultés, mais le travail fait avec Fred Talbi a été énorme et je le remercie vraiment pour tout ce qu'il a fait ! 
Il y a encore quelques mois, je me disais que je ne jouerais plus jamais, je m'étais clairement fait une raison. 

Tu étais coéquipière puis tu es devenue coach, là tu vas redevenir joueuse, pour toi quels seront les avantages et les inconvénients ? 
J'ai beaucoup appris dans le domaine tactique entre autres. Donc je pense que ça sera un avantage surtout niveau placement sur le terrain.
Au niveau des inconvénients, je n'en vois pas trop. Je vais, bien entendu, garder mon rôle au sein de la section féminine et être vue comme une joueuse à part entière quand j'irai jouer et non comme la coach. Mais je ne me fais pas trop de soucis pour ça ! 



Quel est ton meilleur souvenir en tant que joueuse et en tant que coach ? 
En tant que joueuse bien entendu mes aventures en coupe de France qui sont des moments uniques ! Et en tant que coach, mes premiers pas avec mes Pépites à l'ASMB que je n’oublierai jamais ;) Et au niveau des seniors, tout simplement avoir monté ces équipes féminines à Delle avec Julien Buisson. J'ai découvert un côté du foot qui me passionne grâce à lui, et surtout il ne m'a jamais lâchée durant cette période et je le remercie vraiment car il n'est pas pour rien dans cette reprise ! 

Est-ce que le fait de coacher va changer quelque chose à ton jeu ? 
Alors ça, je ne sais pas du tout, déjà peut-être être moins râleuse ! 

Il y a quelques mois, tu as enfin pu retaper dans le ballon et poser ton premier tacle, quelle sensation tu as ressenti ? 
Dans ma tête, c'était acté, je ne jouerais plus jamais. Donc pouvoir jouer ainsi à l’entraînement, j'étais la plus heureuse tout simplement ! 



En cette période compliquée, on ne sait pas quand la compétition pourra reprendre, mais est-ce que tu t’es fixé des objectifs individuels ? 
Ça serait déjà bien en effet qu'on puisse reprendre… Personnellement, mon objectif sera de pouvoir mettre au moins une charge à ma sœur !
Plus sérieusement, je n'ai pas d'objectif particulier, juste profiter du fait de pouvoir rejouer et savourer chaque minute sur le terrain !


Merci Jessica d'avoir pris le temps de répondre à nos questions. Nous te souhaitons le meilleur pour cette nouvelle année ainsi qu'à toutes les équipes de la section féminine.